dates



Engagement, vérité et justice

Réalisée à partir d’une feuille du Monde : le 7 mars 2015, un gouvernement étranger fait publier une annonce légale titrée « Engagement, vérité et justice », qui tente d’établir une défense contre les accusations d’un procureur dudit pays concernant la gestion par l’État d’un attentat qui a eu lieu une vingtaine d’années auparavant. Le discours politique couplé au discours juridique rendent la lecture difficile, et témoignent d’un absurde administratif.
Afin de rendre compte de la novlangue utilisée, L. P. fait disparaître les mentions de lieu et de temps. Le « gouvernement de la République » devient une entité autonome. Les coupures font également apparaître le verso de la feuille du Monde, le portrait d’un terroriste de l’État islamique, notamment ses relations avec les services de renseignements britanniques. Les phrases “trouées” du recto s’accouplent aux bribes encryptées du verso. Un oracle contemporain : codé, complexe, bâtard.


Engagement, vérité et justice, 2015, impression numérique, 120×80 cm


26 juin

26 juin évoque la disparition de Françoise Dorléac le 26 juin 1967, alors qu’elle se rend en voiture à l’aéroport de Nice. À la Une de Paris Match le 8 juillet 1967 : la photographie de l’actrice et de sa sœur Catherine Deneuve et la légende « Elles étaient deux demoiselles de Rochefort ». Elles avaient en effet été récemment auréolées de succès dans le film éponyme de Jacques Demy. Un extrait de l’article de Paris Match constitue l’élément déclencheur de l’action de L. P. ; celui-ci relate son retard pour se rendre à l’aéroport, sa course, l’accident, et se clôt sur “les haut-parleurs de l’aéroport diffusant un dernier appel qui résonne dans le vide”.
L. P. établit un protocole pour rejouer cette absence à l’aéroport de Nice, le 26 juin 2015 : elle pénètre dans la salle d’embarquement munie d’un enregistreur et de deux billets : l’un à son nom, l’autre au nom de Françoise Dorléac. Dans l’aéroport résonne à nouveau, à quarante-huit ans d’intervalle, un dernier appel pour Françoise Dorléac.

Action du 26 juin 2015
1. Prendre un billet d’avion au nom de Françoise Dorléac
2. Ne pas se présenter pour embarquer
3. Déclencher ainsi à nouveau le dernier appel
4. Prendre l’avion
5. Filmer l’arrivée qui n’a jamais eu lieu à l’aéroport
6. Vivre deux jours sur les traces de Françoise Dorléac
7. Devenir sa doublure

Action du 26 juin 2016
1. Avoir en poche le billet d’avion retour Orly-Nice au nom de Françoise Dorléac
2. Ne pas se présenter pour embarquer
3. Ne pas prendre l’avion
4. Ecrire un texte sur la présence/absence


26 juin, 2015 , installation
vitrine, magazine Paris Match, 8 juillet 1967, n°952, enregistrement sonore
©Jean Brasille-Villa Arson [photographie en haut à gauche]

26 juin, 2016, texte


­
BB

[gmedia id=12]

­

­


Pourquoi Monaco

« Nos enquêteurs vous disent dans ce numéro pourquoi Monaco menace la France »
Dans la lignée des projets que L. P. engage autour de “l’envers” de la Côte d’Azur, Pourquoi Monaco est une réinterprétation d’une couverture de Paris-Match datant de 1962, année de tension entre la France et Monaco.
Recadrage, disparition de la deuxième légende, effacement des visages : il s’agit moins de falsifier une image que de rendre compte de vérités manifestes : celle de la “couverture” médiatique des événements, qui font par exemple ici se croiser sur le papier une forte tension politique et une rencontre décrite comme un “duel d’élégance” entre Jackie Kennedy, alors Première dame des États-Unis, et Farah Diba, épouse du Chah d’Iran, lors du voyage officiel du couple impérial iranien aux États-Unis en 1962. Ou celle que révèle le fait que la phrase « Pourquoi Monaco menace la France » sonne à présent comme absurde : deux époques qui ne peuvent se comprendre ni se superposer.


Pourquoi Monaco, 2015, impression numérique, 130×90 cm


Je suis Charlie, 11 janvier 2015

Action du 11 janvier 2015

1.Regarder le journal télévisé de 13 h.
2. Décider d’aller à Paris à la manifestation  ; prendre le premier avion en partance pour Paris.
atterrir à 18h.
3. Place de la Nation  : filmer les manifestants, le dispositif policier et le dispositif médiatique.


Je suis Charlie, 11 janvier 2015, 2015, vidéo, couleur, son, en cours de montage


Ich bin ein Berliner, 9 novembre 2014

Action du 9 novembre 2014

1. A la date anniversaire de la chute du Mur de Berlin 25 ans auparavant, projeter les rushs filmés en 2009 le long du Mur de séparation entre Israël et Palestine sur un faux mur construit l’année précédente par un jeune artiste, Simon Nicolas, conservé en l’état.


Ich bin ein Berliner, 9 novembre 2014, 2014, installation vidéo in situ


Un dessin contre la guerre du Vietnam

Un dessin contre la guerre du Vietnam a été produit pour l’événement « Cent dessins contre la guerre du Vietnam », vente organisée par Le commissariat (Paris, commissaire Damien Airault) et Komplot (Bruxelles, commissaire Sonia Dermience).


Un dessin contre la guerre du Vietnam, 2011, impressions jet d’encre sur papier rouge ancien, 42 x 21 cm


191719392008

Photomontage réalisé pour la couverture du magazine Hors-d’Œuvre, Interface, n°23, 2008, à partir de deux Une du journal Miroir datant l’une de 1917, l’autre de 1939, légendées comme suit : Voici d’habiles soldats américains tirant de vraies balles sur l’inventeur.
La police de Washington a refoulé de la capitale américaine l’armée.


191719392008, 2008, photomontage